Le Terrier Irlandais

Origine et histoire

C'est une des races nées en Irlande et qui se caractérisent presque toutes par une robe rouge, sauf l'irlandais bleu.

Des spécimens de la race furent exposés pour la première fois à Dublin vers 1870 la fondation du premier club et la définition du standard sont à peine postérieures à cette date.

Au cours des ans, sa popularité a grandi en même temps que se multipliaient les controverses portant sur le type, les dimensions et la robe. Aujourd'hui, le terrier irlandais est répandu en Amérique, en Australie, en Afrique du Sud. C'est le héros d'un certain nombre de romans de Jack London.

Nationalité : irlandaise.

Utilisation

Comme par le passé, il est employé encore aujourd'hui dans la chasse au lapin et au renard, et plus généralement pour la destruction des animaux nuisibles. Au cours des deux dernières guerres mondiales, il a servi de sentinelle et de messager, rôles dans lesquels il a manifesté un mépris absolu du danger. Le dévouement extraordinaire dont il entoure ses maîtres en fait un compagnon irremplaçable.

Taille : environ 45 cm

Poids : 10-12 kg

Robe

Poil rugueux et buissonnant sur toute la surface du corps ; sa longueur ne doit pas masquer les contours du corps. Suffisamment dru pour empêcher qu'on découvre la peau, même lorsqu'on l'écarte avec les doigts. Jamais ondulé ou frisé, avec un sous-poil mince et souple. Les couleurs préférées sont le roux brillant, le roux doré et le roux jaunâtre. On tolère une petite tache blanche sur la poitrine.

Caractères anatomiques

C'est un terrier alerte, élancé, plein de vitalité, robuste et musclé, sans aucune lourdeur. Tête allongée, plutôt étroite entre les oreilles, avec un stop à peine visible, une mâchoire forte à la morsure puissante. Le poil du museau est plus court que sur le reste du corps, sauf sous le menton, où il forme une barbe. Denture en ciseaux.

Yeux petits, marron foncé, pleins d'intelligence et de fougue. Oreilles petites en V retombant en avant, recouvertes d'un poil plus court et plus foncé que sur le corps. Tronc modérément long, avec des reins arqués. Membres antérieurs parfaitement d'aplomb, avec un métacarpien court, à peine perceptible. Dans la marche, aussi bien les membres antérieurs que les postérieurs se déplacent en avant parfaitement droits, ce qui donne au terrier son allure typique. Queue écourtée d'un tiers, portée droite, en cierge, bien recouverte d'un poil dense.

Caractères psychiques

A la hardiesse et à l'intrépidité qu'il démontre dans la lutte contre les adversaires (les Irlandais l'ont surnommé « petit diable téméraire »), il allie une nature affectueuse et tendre, presque timide, à l'égard de son maître, à tel point qu'un auteur américain a pu dire que « sa vie est un don permanent de camaraderie loyale et fidèle, de services amoureux et dévoués.